Nissan Rogue SV AWD 2021 : essai



Qu’est-ce que c’est ?

Le SUV cinq places Nissan Rogue est confortablement le plus gros vendeur de la société aux États-Unis et au Canada, en concurrence avec des véhicules comme le Honda CR-V et le Toyota RAV4. Les lecteurs d’Autocar le connaissent mieux sous le nom de X-Trail, qui est vendu en Europe avec différents groupes motopropulseurs et l’option de sept sièges.

L’Amérique du Nord dispose d’un tout nouveau Rogue pour 2021, basé sur la plateforme CMF-C actualisée de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. À l’été 2022, cette nouvelle génération arrivera au Royaume-Uni sous la forme d’un X-Trail avec une troisième rangée repliable en option.

De manière inhabituelle pour un nouveau modèle, le Rogue est 38 mm plus court et un peu plus bas que son prédécesseur. Le style est familier au modèle sortant grâce à des détails comme la ligne de toit légèrement inclinée et le pilier C relevé, mais l’avant est nettement plus carré qu’auparavant.

Chaque Rogue est équipé de série d’un 4 cylindres essence de 2,5 litres à injection directe. Ce moteur relativement nouveau apporte de légères augmentations de puissance et de couple par rapport à l’ancien moteur, mais on ne le verra pas sur les X-Trails britanniques, où les options actuelles sont des turbos essence et diesel de plus petite capacité. Un hybride ePower est prévu pour les X-Trails 2022 mais n’a pas encore été confirmé pour le Rogue. La transmission intégrale est présente dans 75 % des Rogue vendus au Canada, y compris dans notre voiture d’essai de milieu de gamme SV, mais la transmission avant est également disponible et sera probablement un choix plus populaire parmi les acheteurs britanniques.

Comment c’est ?

Le look révisé est plus net qu’avant, mais sans doute pas aussi distinctif (ni peut-être aussi polarisant) que celui d’un Toyota RAV4. La peinture Boulder Grey de la voiture d’essai, très tendance, contraste joliment avec le pare-brise plus sombre, les feux à LED angulaires et les feux de position.

L’habitacle gris de notre SV aurait pu bénéficier d’une touche de couleur mais reste élégant. L’intérieur est bien vissé et les sièges en similicuir sont confortables, bien que certains conducteurs puissent trouver les dossiers des sièges avant un peu étroits. L’espace pour la tête et les jambes des passagers arrière est généreux et le coffre est de bonne taille.

Les commandes principales sont bien situées. Les interrupteurs du système de chauffage, de ventilation et de climatisation restent judicieusement des boutons conventionnels sur le tableau de bord, plutôt que d’être intégrés à l’écran tactile de 9,0 pouces. L’écran est plus grand qu’auparavant et se trouve maintenant au sommet du tableau de bord, ce qui le place plus facilement dans le champ de vision du conducteur. Le système d’infodivertissement prend en charge Apple CarPlay, Android Auto et Google Maps avec reconnaissance vocale.

Les améliorations apportées à la plateforme CMF-C ont élevé les performances routières du Rogue. Les nouveaux éléments du châssis incluent une assistance de direction électrique sur la crémaillère au lieu de la colonne. Ce changement est généralement bénéfique, et c’est le cas avec le Rogue, dont la direction étonnamment précise évite le piège de la surassistance et offre une compétition plus crédible qu’auparavant en matière de sensations.

La suspension est plus rigide et il y a un nouveau système multibras à l’arrière. Encore une fois, les changements font évoluer les performances dynamiques dans la bonne direction. Le Rogue est calme sur des surfaces médiocres et fait un bon travail de suppression du roulis, du tangage et du soulèvement. Il est dommage, alors, qu’il y ait autant de bruit de pneus provenant des pneus toutes saisons Hankook sur des jantes de 18 pouces. Notez que les X-Trails commercialisés en Europe verront leur suspension réajustée en fonction des pneus et des goûts locaux.

Le moteur est peu enthousiasmant mais fournit un couple suffisant quand on en a besoin, tandis que la CVT ne gémit pas autant que d’autres. La sélection des vitesses se fait par le biais d’un nouveau levier de vitesses électronique qui libère un espace de rangement utile sous une console centrale « flottante ». Le mode Sport offre des paliers artificiels à la CVT par le biais des palettes au volant, ainsi qu’un accélérateur plus vif et une direction plus lourde. Le mode neige de la transmission intégrale est peut-être plus utile au Canada, même pendant notre semaine d’essai en avril.

Devrais-je en acheter une ?

Les spécifications exactes du X-Trail n’ont pas encore été révélées, mais le Rogue donne une bonne indication de ce à quoi il faut s’attendre lorsque son homologue britannique arrivera l’année prochaine.

Sur cette base, le comportement routier et la tenue de route devraient être améliorés par rapport au modèle sortant et, surtout avec la transmission hybride ePower, l’ensemble devrait fournir à Nissan un challenger plus fort dans une catégorie qui regorge d’adversaires bien assortis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *