Peugeot 508 Peugeot Sport Engineered 2021 : essai à long terme


Pourquoi nous le faisons : Pour voir si la nouvelle berline sportive de Peugeot peut tenir son rang en matière de luxe et de performances dans cet espace concurrentiel.

Mois 1 – Spécifications

La vie avec un PSE 508 : Mois 1

Accueil de la 508 PSE au sein de la flotte – 1er décembre 2021

Il y a peu de plus grandes affirmations d’intentions futures que la 508 PSE. C’est la tentative de Peugeot non seulement de ramener la performance à l’ère de l’électrification (en remplaçant indirectement sa marque GTi), mais aussi de montrer qu’il peut vraiment clouer le luxe pour rivaliser avec le grand trio allemand.

Cette berline est le premier et le plus important modèle Peugeot Sport Engineered (PSE), mais d’autres sont attendus. Nous ne savons pas ce qu’il en est exactement, mais plus tôt cette année, Peugeot nous a dit qu’il était peu probable qu’il s’agisse d’une 308 PSE à hayon, étant donné les faibles volumes attendus et les limitations en matière d’émissions.

Elle a également un autre titre de gloire : c’est la voiture de série la plus puissante de Peugeot à ce jour. De plus, elle arrive au moment où la marque se prépare à faire son retour historique dans le sport automobile de haut niveau avec une participation au Championnat du monde d’endurance Hypercar en 2022, ce qui en fait un moment prudent pour montrer ce dont elle est capable dans le secteur moins spectaculaire des voitures grand public.

Les statistiques, donc. Le groupe motopropulseur hybride de la 508 PSE associe un moteur quatre cylindres essence 1,6 litre turbo de 197 ch à deux moteurs électriques (l’un de 109 ch sur l’essieu avant et l’autre de 111 ch à l’arrière), transmettant un total de 355 ch et 386 lb ft aux quatre roues par le biais d’une boîte de vitesses automatique à huit rapports. Le temps de passage de 0 à 62 km/h est annoncé à 5,2 secondes et la consommation de carburant à 139 milles nautiques sur le cycle combiné WLTP, avec des émissions de 46g/km de CO2.

Sa batterie lithium-ion de 11,5 kWh – qui, heureusement, ne réduit pas l’espace de l’habitacle ni le volume du coffre – offre une autonomie de 26 miles en mode électrique uniquement et peut être entièrement rechargée en deux heures à l’aide d’une prise murale de 32 ampères.

C’est sur ces performances et cette efficacité en tandem que Peugeot espère capitaliser avec la 508 PSE. Il n’est pas surprenant qu’une berline soit orientée vers les voitures de société (65% des ventes devraient provenir de flottes), mais la marque souhaite attirer un nouveau public de conducteurs professionnels maintenant qu’elle a un hybride rechargeable sportif dans ses livres.

Il faudra qu’elle soit bonne, remarquez, étant donné qu’elle coûte 53 995 €. L’Audi S4 démarre à environ 5 000 € de moins et fait de 0 à 62 mph en 4,6 secondes. Pourtant, un aspect séduisant de la 508 PSE est que presque tout est inclus de série. Les seules options que le site Internet de Peugeot indique sont un toit ouvrant panoramique (870 €), un chargeur embarqué monophasé de 7,4 kW (300 €) et une peinture noire ou blanc nacré (notre gris sélénium est sans supplément).

Il y a les nombreux systèmes de sécurité que nous sommes en droit d’attendre sur les voitures modernes : ABS, EBA, ESP, ABSD, DAA3, AEBS3… Je suis en train de vous faire tourner en bourrique (mais un e-mail de félicitations est prévu pour quiconque sera capable de les nommer sans utiliser Google). Bref, c’est très sûr. Un peu plus excitant, il y a une caméra couleur à 360 degrés, un écran tactile de 10 pouces, de nombreux réglages de siège pour le confort, un pare-brise arrière chauffant et, je parierais, presque tout ce que vous pourriez vouloir.

A l’extérieur, on trouve des alliages de 20 pouces taillés en diamant, des feux à LED et de nombreux détails en noir brillant.

Bien que la 508 PSE soit un modèle de performance, la qualité et la convivialité de l’intérieur sont cruciales pour rivaliser avec les marques de luxe traditionnelles comme Audi et BMW. La première fois que l’on y pénètre, on est impressionné : le cockpit est confortable, comme on l’attend des voitures haut de gamme, et le mélange de cuir et d’Alcantara, ainsi que la disposition, lui confèrent un air de qualité supérieure.

Au premier coup d’œil, on a l’impression d’être, si ce n’est à égalité avec ces marques, très, très proche. L’écran tactile est également de bonne qualité ; seul le temps nous dira si cela se traduit par une expérience utilisateur positive.

La conduite est instantanément intuitive, avec une direction rapide et précise et des performances non intimidantes. Dès les premiers kilomètres, on a l’impression d’être en présence d’une voiture de direction facile à vivre, avec un peu plus de va-va-voom et l’avantage de l’autonomie en mode électrique.

Jusqu’à présent, j’ai peur que ma vie en banlieue puisse altérer l’utilisation de l’autonomie électrique, en raison du réseau de recharge (ou de l’absence de réseau), mais même si cela sera sans doute mentionné dans ces prochains rapports, ce n’est certainement pas un problème spécifique à ce PHEV.

La 508 PSE est une initiative audacieuse pour Peugeot. C’est excitant pour nous, les fans de voitures, de voir une marque aller de l’avant avec des modèles de performance alors que tant d’autres s’en éloignent, mais cela semble également risqué, surtout lorsqu’elle s’oppose à des rivales bien connues, comme la Volvo S60 T8 Polestar Engineered. Le temps passé sur notre flotte nous permettra d’examiner comment la marque PSE peut s’intégrer à la fois dans la vie quotidienne et dans la vision future de Peugeot.

Deuxième opinion

J’aime bien la 508 PSE. Les grosses voitures familiales font rarement bonne figure à notre concours de la meilleure voiture de conducteur de Grande-Bretagne, mais cette hybride chaude nous a impressionnés non seulement par son sang-froid mais aussi par son implication. Elle a vraiment tenu son rang. Et c’était ensuite un plaisir de parcourir les longs kilomètres qui nous ramenaient à la maison.

Matt Prior

Retour au début

Peugeot 508 Peugeot Sport Spécifications techniques

Spécifications : Prix Nouveau €53,995 Prix tel que testé €53,995 Options Aucune

Données de test : Moteur 4 cyl. en ligne, 1598cc, turbocompressé, essence Puissance 355 ch (combinés) Batterie 11.5kWh Poids à vide 1875kg Vitesse maximale 155 mph 0-62mph 5,2 secondes Économie de carburant 138.9mpg Gamme électrique 26 miles CO2 45g/km Défauts Aucune Dépenses Aucune

Retour au début