Peugeot e-2008



Après avoir été le plus discret des acteurs du marché émergent des voitures électriques jusqu’à il y a quelques années, le groupe PSA s’est récemment montré très sérieux quant à l’avenir des batteries. Il a récemment annoncé son premier modèle d’architecture dédiée uniquement aux VE, l’eVMP, qui doit produire sa première voiture de série dans les trois ans à venir.

D’ici là, le déploiement de ce que l’on pourrait considérer comme la vague de véhicules électriques compacts du groupe se poursuit. De la DS 3 Crossback E-Tense à la Vauxhall Corsa-e, nous avons déjà vu et testé plusieurs de ses membres. Et entre la Vauxhall Mokka-e et au moins un modèle de Citroën, il y en a plusieurs autres à venir.

Je ne pense pas que cette voiture fasse trop de victimes parmi les véhicules électriques Kia et Hyundai, mais si la Nissan Leaf 39 kWh a une autonomie suffisante pour vous, la e-2008 en a une aussi – et elle a plus de style que la Nissan
Simon Davis | Testeur routier

Quelles sont donc les chances, une fois cette avant-garde des modèles à zéro émission enfin terminée, que le sujet de l’essai routier de cette semaine, la Peugeot e-2008, soit la clé de voûte de son succès commercial ? Il s’agit d’une voiture dans un créneau de marché en pleine croissance, d’une marque en pleine expansion, et avec un style de carrosserie très demandé, qui promet une praticité et une facilité d’utilisation au quotidien qu’aucune supermini électrique ne pourrait toucher.

C’est la substance de cette réflexion que nous allons examiner dans les prochaines pages. Le modèle e-2008 fait partie, comme tous les modèles électriques du groupe PSA, d’une gamme plus large. Il n’y a donc pas de nouvelle identité de modèle à nous présenter et nous avons une idée assez précise de ce que nous pouvons en attendre en termes de taille, de disposition et de praticabilité. Mais le fait d’être aussi étroitement lié à une voiture à moteur à combustion, ainsi qu’à tant d’autres VE apparentés, sera-t-il en fin de compte un point fort ou un point faible pour elle ?

La gamme e-2008 en un coup d’œil

Une gamme de dérivés à six niveaux pour une voiture qui n’a qu’une seule spécification mécanique et une seule puissance est rare, mais comme la gamme e-2008 reflète celle de la 2008 ordinaire, vous pouvez lui pardonner. Les niveaux Premium ajoutent une poignée d’éléments par rapport à leurs proches parents dans tous les cas, et Allure Premium est l’endroit où l’écran tactile de 10 pouces entre en jeu.

Quelle voiture ? Marché d'achat de voitures neuves - Peugeot e-2008



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *