BMW X7 M50i 2020 : bilan



Qu’est-ce que c’est ?

Si vous connaissez bien le X7, l’arrivée du xDrive M50i ne devrait pas vous surprendre.

Il s’agit de la nouvelle version essence du SUV phare de BMW, qui se place au-dessus du xDrive40i, nettement plus doux, déjà en vente ici. Et comme BMW a décidé de ne pas créer une version M à part entière, contrairement aux X5 et X6, ce sera la version la plus chaude du plus gros SUV de la firme.

Son statut de voiture M Performance se traduit par une série de subtils changements de style. Il s’agit notamment d’un pare-chocs avant plus profond, plus structuré et doté de conduits d’air plus grands, de seuils de porte plus larges et d’un pare-chocs arrière d’un nouveau look qui abrite un élément diffuseur retravaillé et des sorties d’échappement plus grandes, trapézoïdales et chromées. Il existe également une gamme de nouveaux modèles en alliage de 21 pouces et, en option, de 22 pouces.

C’est un sacré pas par-dessus ces seuils mais, une fois à l’intérieur, on trouve une cabine luxueuse et spacieuse qui peut accueillir sept adultes sur trois rangées de sièges. Ce n’est pas l’espace qui manque.

Parmi les touches uniques, on trouve un volant en cuir, un sélecteur de vitesse et des graphiques d’instruments qui sont tous de marque M. Tout cela est très haut de gamme, en accord avec les tentatives plus récentes de BMW de se positionner comme une marque de luxe plutôt que comme une marque qui se concentre uniquement sur des qualités haut de gamme.

La M50i est propulsée par une version du V8 turbo essence de 4,4 litres de BMW qui produit 523 ch et 553 lb-pi de couple, soit une puissance considérable de 188 ch et 221 lb-pi de plus que le six cylindres en ligne turbo de 3,0 litres utilisé par la xDrive40i.

Comme pour les autres X7, la puissance est envoyée aux quatre roues par une boîte automatique à huit rapports avec convertisseur de couple, bien que le M50i ait été doté d’un logiciel de cartographie unique pour des changements de vitesse plus sportifs en modes D, S et M. La commande de lancement a également été ajoutée. De plus, le système xDrive reçoit un différentiel M à commande électronique qui fournit une capacité de vectorisation du couple pour l’essieu arrière.

A quoi ça ressemble ?

Malgré son poids de 2480 kg, l’accélération de la M50i en bas de gamme est déterminée ; en effet, le 0-62 mph ne prend que 4,7 secondes. Ses qualités en matière de vitesse sont également remarquables, avec une grande flexibilité et une bonne dose de poussée dans le domaine professionnel du tachymètre.

La livraison se fait généralement en douceur et avec empressement, tandis que la note d’échappement émet un son de baryton bien adapté sous charge. Mais ce qui impressionne vraiment, c’est la capacité de la M50i à se faufiler à bas régime en passant les vitesses supérieures avec un raffinement mécanique exceptionnel : elle semble vraiment sans effort sur les routes lisses. Le grondement excessif des pneus Pirelli P Zero (en option) enlève cependant le vernis de cette capacité de croisière par ailleurs excellente sur les surfaces rugueuses.

Le trajet est bien contrôlé. La suspension M, qui utilise des ressorts pneumatiques à l’avant et à l’arrière, est sensiblement plus ferme que celle du X7 standard. Mais avec un grand débattement des roues et d’excellentes qualités d’absorption en compression, elle avale les grosses bosses sans que le corps ne subisse de choc excessif en mode Confort.

À des vitesses supérieures à 86 mph, le corps est automatiquement abaissé de 20 mm pour améliorer l’efficacité aérodynamique. Un bouton sur la console centrale permet également de l’élever de 40 mm pour le tout-terrain.

Elle mesure 5151 mm de long, 1805 mm de haut et 2000 mm de large, mais la M50i donne l’impression d’être une voiture plus petite sur la route. Sa direction sensible à la vitesse de série est complétée par une direction intégrale faisant partie de l’ensemble d’options Executive Drive Pro, ce qui la rend superbement agile pour quelque chose d’aussi grand. Vous pouvez la placer en toute confiance et générer un grand virage à vitesse élevée dans les virages, grâce notamment à une excellente adhérence.

Malgré un amortissement plus ferme que celui des autres X7, la carrosserie du M50i roule encore un peu. Si vous poussez trop fort, vous obtenez un certain degré de roulis, bien que celui-ci s’accumule progressivement pour vous permettre d’anticiper le moment où vous devrez reculer.

Dois-je en acheter un ?

Les inconvénients du X7 ? Il n’y a que 326 litres d’espace dans le coffre lorsque la troisième rangée de sièges est utilisée et, même avec les avantages apportés par le système de direction active intégrale, il n’est pas vraiment adapté à la conduite urbaine – du moins au Royaume-Uni. C’est pourquoi il sera probablement beaucoup plus populaire aux États-Unis, en Chine et au Moyen-Orient.

Spécification de la BMW X7 M50i

Munich, Allemagne Prix €92,975 En vente maintenant Moteur V8, 4395cc, turbocompressé, essence Power 523bhp à 5500-6000 tpm Couple 553lb ft à 1800-4600rpm Boîte de vitesses 8-spd automatique Poids à vide 2480 kg Vitesse de pointe 155mph (limité) 0-62mph 4.7sec Économie de carburant 25,4-25,9 mpg CO2 248-252g/km Rivaux Audi Q7, Mercedes-Benz GLS, Land Rover Range Rover

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *