Mercedes-Benz Classe S S580e Essai 2020



Qu’est-ce que c’est ?

La nouvelle Mercedes-Benz S580e est la plus puissante des classes S à moteur essence-électrique rechargeable à ce jour. Mais ce qui fait encore plus sourciller que ses 503 ch, c’est la gamme électrique : 64 miles sur le cycle WLTP.

Le groupe motopropulseur qui se cache derrière ces chiffres combine le moteur turbo à essence de 3,0 litres utilisé par les S450 et S500 avec un moteur électrique monté sur la boîte de vitesses et une grosse batterie. La transmission est assurée par une boîte automatique à neuf vitesses aux quatre roues.

En tout, il y a quatre modes de conduite : Batterie (qui maintient le moteur à essence en marche pour remplir la batterie), Électrique, Confort et Sport. Un mode Individuel vous permet d’adapter à vos goûts les réactions de la direction, de l’accélérateur et de l’amortisseur.

A quoi ça ressemble ?

La capacité du S580e à partir dans le silence le plus complet et à parcourir de longues distances uniquement grâce à son moteur électrique est impressionnante. Avec 148 ch du moteur électrique, il n’est pas exactement rapide en mode électrique, mais la présence d’un couple de 325 lb-pi au moment où vous poussez l’accélérateur permet un démarrage rapide et une croisière presque silencieuse à une vitesse de 87 mph.

La clé de l’autonomie électrique de 64 miles du WLTP est une batterie lithium-ion de 28,6 kWh placée sous le plancher du coffre. À titre de comparaison, l’Audi A8 60 TFSIe quattro ne peut gérer que 29 miles et la BMW 745Le xDrive 36 miles.

La performance est encore plus impressionnante lorsque les deux sources d’énergie sont combinées. Avec une puissance de 503 ch et 553 lb-pi, le mode hybride offre une réponse précise et une grande flexibilité sur la route. Il est également très rapide, atteignant sans effort des vitesses à trois chiffres et même plus sur les autoroutes allemandes.

Tout cela avec une consommation revendiquée de 217,3-353,1mpg ainsi que des émissions moyennes de CO2 de 18-30g/km sur le cycle WLTP, grâce en partie à une fonction de roue libre et à un système très efficace de régénération de l’énergie de freinage.

La puissance s’étend à la charge. La nouvelle Classe S hybride rechargeable est équipée en série d’un chargeur de 3,7 kW CA, mais elle peut également être rechargée sur un système CA de 11 kW et un système CC de 60 kW en option – ce dernier étant censé lui fournir une charge de 10 à 80 % en 30 minutes.

Dois-je en acheter un ?

Mais tout n’est pas rose pour autant. La boîte de vitesses n’est pas toujours soyeuse, la pédale de frein manque de précision et le poids supplémentaire de la batterie en fait la nouvelle Classe S la moins dynamique que nous ayons conduite.

Il n’en reste pas moins qu’il est raffiné, puissant, lisse et très impressionnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *