Porsche Taycan 4S Cross Turismo 2021 : essai en France



Qu’est-ce que c’est ?

L’expansion de la gamme Porsche Taycan se poursuit avec l’introduction de la 4S Cross Turismo, la version pas tout à fait Turbo du gros break EV de Porsche avec un habillage tout-terrain. Je ne suis pas sûr que vous fassiez du tout-terrain dans la 4S à 88 270 €, mais elle a un petit air de chalet de ski.

Les spécificités mécaniques sont similaires à celles des autres Taycans. Il s’agit d’une voiture de près de cinq mètres de long et les rétroviseurs extérieurs lui donnent plus de 2,1 mètres de large. La carrosserie du break ne crée pas le plus grand porte-charge – le hayon est incliné et le coffre de 446-1171 litres a une ouverture relativement étroite – mais c’est un hayon et il y a plus de place pour la tête des passagers arrière que dans la quatre portes, ce qui le rend très polyvalent.

Les occupants avant sont également bien servis. La position de conduite est parfaite, les sensations et la qualité perçue sont élevées. Toutes les Taycanes ont trop cédé aux écrans tactiles, mais ils sont reliés à votre téléphone et sont parmi les écrans tactiles les moins compliqués à naviguer de l’industrie. L’ensemble de l’écran est moins déconcertant et moins voyant que celui d’une Mercedes-AMG en particulier. Il donne l’impression d’un environnement de conduite plus sérieux.

Comme les autres Taycanes à quatre roues motrices, la 4S est équipée de deux moteurs électriques synchrones à aimants permanents, un à chaque essieu, avec un entraînement à une vitesse à l’avant et à deux vitesses à l’arrière. Un système électrique de 800V lui donne une vitesse de charge maximale de 270kW (avec 50kW sur un chargeur de 400V, plus plusieurs choix plus lents, jusqu’aux prises industrielles ou domestiques).

Il y a une batterie utilisable de 83,7 kWh (93,4 kWh au total), ce qui lui donne une autonomie combinée officielle de 277 miles, ou plus de 300 miles dans les bonnes conditions. La 4S est équipée de série de cette « Performance Battery » : il n’y a pas de batterie plus petite pour passer à cette taille, ni d’alternative plus grande, ce qui lui donne une plus grande autonomie que la Turbo S, qui a la même taille de batterie mais plus de puissance. La Turbo S développe 751 ch, tandis que les propriétaires de la 4S doivent se contenter de 563 ch en mode overboost (contrôle du lancement) ou de 483 ch en utilisation normale. Séchez vos yeux.

C’est comment ?

Elle est encore capable d’accélérations vraiment inconfortables. En utilisant le contrôle de lancement, il faut 4,1 secondes pour atteindre les 100 km/h depuis l’arrêt. Sortir d’un carrefour en T, s’engager sur une bretelle d’autoroute, etc. ne vous permet pas d’utiliser cette fonction sur la route, mais même à partir d’un départ lancé, atteindre la limite légale peut donner l’impression d’être très rapide.

Il existe différents modes de conduite, bien sûr. Le mode Normal est le plus adapté à la plupart des routes britanniques, tandis que le mode Sport raidit trop les choses pour toutes les routes, sauf les plus douces. Dans les deux cas, la conduite est très contrôlée et la direction est lourde. Je pense que Porsche permet à ses voitures d’être naturellement plus dynamiques que la plupart de ses concurrents, car elle se considère comme une société de voitures de sport. Mais les niveaux de bruit sont généralement faibles et le raffinement est également élevé.

C’est une voiture relativement agréable à conduire, avec des mises en garde : si l’on peut faire d’une petite voiture familiale une voiture amusante, aucune énorme familiale n’est vraiment une voiture de sport. Une Mercedes-AMG E63 est ma référence.

Mais je pense que la Taycan procure autant de plaisir qu’une Panamera. Elle se dirige doucement, les virages sont plats. J’ai trouvé la pédale de frein trop réactive au début de sa course, et bien qu’il y ait un petit bouton pour modifier la décélération à l’arrêt, j’aimerais avoir des palettes pour l’augmenter ou la diminuer. C’est quelque chose à faire.

Mais surtout, j’aimerais voir ce que Porsche pourrait faire avec un véhicule électrique qui ne ferait pas 1,97 m de large et qui pèserait un peu moins de 2 245 kg. Nous en aurons l’occasion bien assez tôt.

Devrais-je en acheter une ?

Pour l’instant, cependant, il s’agit d’une excellente version de notre véhicule électrique préféré. Lorsque nous avons essayé la version Turbo S de cette voiture, nous avons estimé que « les versions inférieures ne seraient pas moins cohérentes et tout aussi polyvalentes et désirables ». Ouaip.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *