DS 3 E-Tense


Dans un an à peine, DS sera l’un des premiers constructeurs automobiles mondiaux à abandonner complètement les moteurs à combustion et à devenir une marque exclusivement électrique.

Cela marquera le début d’un énorme changement de direction pour la firme française, une entité inconnue de la plupart des Britanniques, dont beaucoup la considèrent toujours comme faisant partie de la marque Citroën, malgré les papiers d’émancipation signés il y a presque huit ans.

A l’approche de son grand lancement, elle cherche à changer cela, avec un rafraîchissement à mi-vie de son plus petit modèle, la Citroën R8. DS 3qui arrive avec un groupe motopropulseur électrique actualisé qui, espère-t-elle, touchera une corde sensible chez les nouveaux clients.

Dans la catégorie très concurrentielle des crossovers électriques compacts, la 3 E-Tense cherchera à battre des rivaux tels que le Kia Niro EV et le Hyundai Kona Electric grâce à son positionnement haut de gamme, en tentant les clients avec une conduite confortable, un intérieur plus luxueux et, pour le moment du moins, un peu plus d’exclusivité.

La 3 E-Tense est la première voiture à utiliser le nouveau moteur électrique de 154 ch de Stellantis (20 ch de plus que l’ancien), qui a été conçu pour être plus silencieux à basse vitesse.

Il est alimenté par la même batterie de 54 kWh (51 kWh utilisables) que celle du nouveau Vauxhall Mokka Electric, ce qui lui confère une autonomie de 250 miles, soit 48 miles de plus qu’auparavant, grâce à la capacité supplémentaire de 4 kWh.

Elle peut être rechargée de 10 à 80 % par un chargeur de 100 kW en seulement 30 minutes ou en cinq heures et demie par une wallbox de 11 kW.

Avec un couple de 197lb ft (en hausse de 5lb ft), la 3 E-Tense a beaucoup de souffle en ville, mais sur la route, elle manque encore de dynamisme. assez pour que vous fassiez preuve de prudence lorsque vous envisagez un dépassement.

Un petit niveau de confiance revient si vous avez la voiture dans son mode de conduite plus rapide (50-75mph prend un peu plus de 5sec), Sport – l’un des trois, avec Normal et Eco axé sur l’autonomie. Cependant, cela apporte aussi un couple mordant à bas régime qui vous fait préférer le mode par défaut.

Malgré de légers problèmes d’accélération, la 3 E-Tense est une voiture agréable à conduire, bien que peu remarquable. C’est relativement relaxant, mais les commandes de conduite ne sont pas totalement dépourvues de sensations. La suspension souple (ressorts hélicoïdaux associés à des amortisseurs passifs) permet de glisser sur les imperfections de la route sans s’en apercevoir, bien que le roulis de la carrosserie soit parfois généreux et qu’elle puisse s’agiter sur des routes plus difficiles. Cela deviendra sans doute un problème plus important loin des surfaces plus lisses d’Espagne.

De même, la voiture dispose de l’un des plus beaux systèmes de freinage régénératif, créé grâce à l’équipe de course Formula E de DS. Il trouve le parfait équilibre en n’étant pas trop agressif, mais suffisamment puissant pour que vous n’ayez jamais à renoncer à la conduite à une seule pédale.

Le look de la 3 E-Tense joue également en sa faveur. Les styles audacieux continuent de lui donner un avantage sur ses rivales plus fades, et l’arrivée d’une nouvelle calandre noire et sans chrome (« c’est plus premium d’utiliser moins de chrome », selon le directeur du design Thierry Métroz) et des feux de jour plus larges lui donnent un look plus audacieux qu’auparavant.

DS a supprimé l’étiquette « Crossback » du nom de cette voiture, ce qui signifie que DS considère que la 3 est désormais un crossover à part entière. Pourtant, bien qu’elle porte le nom de crossover, elle ne remplit pas entièrement ce rôle dans la nature. L’un de ses principaux inconvénients est le manque d’espace intérieur à l’arrière, ce qui, selon les concepteurs, n’est pas dû à l’ajout de la batterie du véhicule électrique, puisque la version à moteur à combustion interne présente les mêmes proportions.

Lorsque vous dépensez à partir de 37 200 € (notre finition supérieure Opera coûtait 42 700 €), cela semble un oubli, d’autant plus que l’habitacle est un endroit agréable à vivre et semble plus haut de gamme que le prix ne le laisse croire (pensez à d’autres Volvo à 50 000 € et plus).

Les nouveautés comprennent un nouveau volant (le même que celui de la DS 4) et un écran d’infodivertissement de 10,3 pouces équipé de la nouvelle technologie Iris de DS.

Mais ce sont les sièges en cuir Nappa – disponibles uniquement dans les versions haut de gamme – qui ont été les vedettes du spectacle, offrant des niveaux de confort que même les plus longs trajets auraient du mal à supporter.

La 3 E-Tense est définitivement une voiture qui attirera plus de monde par son apparence que par sa conduite. Mais avec le soutien de Stellantis et la vaste gamme d’outils à sa disposition, ce n’est qu’un tremplin vers l’avenir (son premier véhicule électrique sur mesure est prévu pour la fin de l’année prochaine), d’autant plus que la 3 facelifted n’est vraiment déçue que par ce dont elle souffrait déjà : un espace arrière insuffisant et une conduite sporadiquement saccadée.