Fuzz et Tim sont de retour avec une nouvelle série de Car SOS


Notre duo de voitures classiques préféré à l’écran, Fuzz Townsend et Tim Shaw, est de retour avec une toute nouvelle série de Car SOS. Les nouveaux épisodes atterrissent sur la chaîne National Geographic plus tard ce mois-ci et ils marqueront la 9e sortie de Fuzz et Tim, un nouveau record pour l’une des séries de restauration de voitures classiques les plus appréciées du Royaume-Uni. Take to the Road a récemment discuté avec Fuzz et Tim de la nouvelle série et d’un épisode très spécial qui fera découvrir aux fans l’univers des rallyes du groupe B.

Dans un épisode spécial de 50 minutes, Fuzz et Tim mettent la main sur l’une des voitures les plus importantes de l’histoire de Car SOS. Il s’agit d’une authentique MG Metro 6R4, la véritable voiture de rallye d’usine gagnante du Rallye britannique, conduite par le champion David Gillanders !

Take to the Road connaît bien sûr très bien la 6R4 pour avoir présenté la voiture de Dan Elmore en 2017 et la journée de piste des clubs 6R4.net au Curborough Sprint. Et la bonne nouvelle est que Dan et sa 6R4 fraîchement restaurée ont un rôle de vedette dans le prochain épisode, les garçons ayant la chance de faire un tour de piste à vie dans la voiture de rallye de Dan. Et il y a aussi un petit côté amusant à regarder vers l’avenir. Les fans peuvent voir davantage de la Metro 6R4 de Dan sur sa chaîne YouTube, où il organise actuellement un concours spécial de conduite pour passagers.

Fuzz et Tim sont de retour avec une nouvelle série de Car SOS
Fuzz vous félicite pour la 9ème série de Car Sausage

En plus de la liste des voitures cool qui sont sauvées et restaurées, les gars mettent aussi la main sur une Bertone x1/9, la petite Ferrari qui réussit heureusement à les faire changer d’avis sur la fougueuse petite voiture de sport à moteur central. Avec une Bertone x1/9 Gran Finale de 1990 dans la flotte de Take to the Road, on a hâte de voir cet épisode ! Alors sans plus attendre, voici ce que Fuzz et Tim avaient à dire sur la nouvelle série.

Fuzz et Tim sont de retour avec une nouvelle série de Car SOS
Et de Tim aussi !

La collection de souvenirs de voitures anciennes de GPBox

Car SOS est de retour pour une 9ème série record. Quel parcours incroyable ! C’est suffisant pour remplir le National Geographic pendant des jours et des jours de Car SOS sans arrêt !

Fuzz – Ne leur en parlez pas ! Ils ne voudront peut-être plus faire de ha ha ! Oui, nous avons eu beaucoup de chance et personne n’a été plus surpris que nous. Et de pouvoir faire cette 9ème série alors que la pandémie de COVID fait rage a été un autre cadeau, car nous avons réussi à restaurer les voitures de ces gens pour eux. Et quelle autre chaîne permettrait à quelqu’un de faire un travail d’une telle portée. C’est vraiment sans précédent. Je veux dire que nous nous mettons au travail sur la 6R4 et ensuite sur la camionnette de glace Vauxhall Viva, que certains pourraient considérer comme un véhicule modeste qui ne vaut pas grand chose. Il a fallu des centaines d’heures pour faire celui-là, car nous avons dû en refaire une grande partie. Mais nous le faisons parce que nous préservons les voitures et leurs histoires familiales, ce qui est important. C’est la beauté des voitures classiques, elles sont plus qu’un simple moyen de transport. Il y a un lien évident entre les deux et c’est un privilège de le partager avec les familles lorsque les voitures leur sont rendues et que nous pouvons les laisser avec ce moment tangible.

Fuzz et Tim sont de retour avec une nouvelle série de Car SOS
Une famille très méritante a la chance de voir restaurer sa Metro 6R4, gagnante du rallye historique… et le propriétaire Brian n’a aucune idée de ce qui allait se passer !

Tim – En fait, ce qu’il y a de bien, c’est que vous savez que vous travaillez sur d’autres émissions et productions télévisées et que vous en faites une très bonne, puis qu’elles sont supprimées ! Et puis on se demande pourquoi cela s’est produit et pourquoi on ne peut pas travailler avec une chaîne qui a le doigt sur le pouls et qui sait quand elle a quelque chose de bien. Eh bien, nous le faisons et nous le faisons, et c’est pourquoi nous sommes toujours là ! Vous savez que Car SOS ne fait qu’effleurer les bords de certaines voitures qui sont là. Nous pourrions volontiers faire 200 épisodes de plus et nous n’aurions pas besoin d’une conversation pour demander si tout le monde en a assez ou si nous sommes à court de voitures à faire… les voitures sont une partie tellement importante de la vie des gens et nous ne serons jamais à court de voitures méritantes à sauver et à restaurer. Et je suis d’accord avec Fuzz, c’est une question de famille, de voyage et de ce que la voiture représente pour vous… c’est ça qui est génial.

Fuzz et Tim sont de retour avec une nouvelle série de Car SOS
Le 6R4 a connu une utilisation difficile comme l’a montré le boîtier de la cloche endommagé

Le premier épisode commence par un reportage spécial sur le Metro 6R4. Quelle bête absolue que cette voiture à restaurer et quelle véritable voiture de rallye gagnante, qui a dû être si spéciale. Ce projet a-t-il été un défi difficile à relever ?

Fuzz – C’était et c’était une voiture difficile à faire. Nous avons fait la plupart de cela à l’atelier Rick Woods Motorsport à Stockport. Il avait tout l’équipement dont nous avions besoin pour cette construction. Vous savez, les pièces internes de la boîte de vitesses, de la boîte de transfert et du moteur, dans une certaine mesure, avaient vu beaucoup d’action. Il s’était fait exploser en morceaux tant de fois. Nous avons dû reconstruire les composants internes et pour cela nous avons dû scanner les bonnes pièces et ensuite transférer ces scans dans les machines de l’atelier pour pouvoir les reconstruire. C’était donc une restauration très poussée et intensive de cette voiture. Et c’est une restauration qui repousse vraiment les limites du possible. Surtout à la fin, c’est une exposition de voitures de 50 minutes et c’est incroyable de pouvoir faire tenir un tel travail dans une exposition de cette durée. Il y en a assez pour probablement trois épisodes et nous avons réussi à en faire un seul et nous espérons que beaucoup d’autres contenus apparaîtront en ligne plus tard également. Alors oui, c’était un grand projet ! Ils sont très agricoles et j’ai pu en conduire un, ce qui était génial… Tim était un peu passager pour celui-là et un mauvais pour celui-là !

Fuzz et Tim sont de retour avec une nouvelle série de Car SOS
Il a cependant nécessité un certain travail et a été essentiellement une coquille roulante

Tim – Ouais, ouais, peu importe Fuzz… tu sais que c’est sur ma liste de choses à faire en voiture ! Je détestais ça… J’étais avec le pire conducteur du monde ! C’était la plus grosse opportunité gâchée de tous les temps et je ne m’en remettrai jamais ! Je suis toujours furieux… mais oui, une voiture spéciale ! Et nous avons aussi rencontré David Gillanders. Et de pouvoir construire une voiture qui, quand on cherche sur Internet une 6R4 et qu’on voit des photos de celle qui était avec David, est la vraie voiture sur laquelle nous travaillions. C’est la voiture qui a gagné le championnat et David est là, en train de nous remettre le volant de la voiture gagnante avec des larmes sur le visage… vous savez, il pensait qu’il le garderait pour toujours car il n’avait pas de prix. Mais il nous l’a remis, ainsi qu’à son propriétaire, et c’était une chose très spéciale. Et heureusement, le National Geographic a perturbé son programme pour cet épisode qui était fantastique. Nous avons donc beaucoup de chance d’être là où nous sommes !

Fuzz et Tim sont de retour avec une nouvelle série de Car SOS
Fuzz et Rick démolissent le moteur de rallye du métro
Fuzz et Tim sont de retour avec une nouvelle série de Car SOS
Brian et son fils Gérard ont retrouvé leur Metro 6R4 bien-aimé

Tim, je dois te demander à propos du Bertone x1/9… as-tu essayé de le conduire ? Comme c’est une voiture pas vraiment conçue pour les gens très très grands ! Et quelle impression la petite Ferrari vous a-t-elle laissée ? Je suis un peu partial car j’en possède une !

Tim – Vous savez que c’est une excellente question ! En fait, c’est Fuzz qui l’a conduite. Mais la Bertone x1/9 est la voiture sur laquelle, si j’ose dire, vous avez des opinions et vous en voyez une sur la route et vous vous dites « je ne comprends pas ça » etc… c’est naïf de faire ça ! C’est naïf de faire ça ! Parce que Fuzz et moi, qui ressentions la même chose pour la Fiat, quand nous sommes montés dedans… Quelle belle petite voiture et cela prouve une fois de plus que les Italiens savaient ce qu’ils faisaient en matière d’ingénierie. Et c’est une erreur que Bertone ait cessé de la fabriquer ! Et puis les Japonais sont arrivés avec leurs MR2 et leurs MX5 et regardez comment ils ont explosé en Europe, etc. Mais oui, quelle petite voiture qui craque. Mais oui, quelle petite voiture qui craque. Je l’adore ! Mais c’est une histoire très triste et un épisode très émotionnel, dont il est difficile de parler avec tristesse. Nous nous impliquons beaucoup auprès des familles et elles restent toujours en contact, donc c’était difficile.

Fuzz et Tim sont de retour avec une nouvelle série de Car SOS

Fuzz – Oui, c’était vraiment difficile, c’était vraiment triste. Mais oui, je n’étais pas sûr de la voiture comme Tim l’était. Mais pourquoi ont-ils arrêté de les fabriquer ? Quelle brillante petite voiture !

Tim et Fuzz parlaient à Niall Julian

Des clips en avant-première du prochain épisode de Metro 6R4

A venir également dans la série 9 de Car SOS

La série présente également l’histoire de l’homme d’affaires prospère Andreas Christopheros qui, aux côtés de ses parents, supervisait le festival Run to the Sun à Newquay. En 2015, sa vie a tragiquement changé après qu’il ait répondu à un coup à sa porte d’entrée et qu’en cas d’erreur d’identité, un étranger lui ait jeté au visage un gobelet d’acide sulfurique concentré. Après avoir collecté des milliers de dollars pour des œuvres de charité, ses employés veulent le célébrer et voir sa VW Beetle Wizard, une coccinelle à hot rods, sortir de sa carapace rouillée.

Dans un autre épisode, les téléspectateurs rencontreront Ian Sayers, qui a été piqué par un insecte alors qu’il réparait le toit de son garage. Il a alors contracté une infection tropicale rare, la fasciite nécrosante – une maladie qui dévore la chair. Il a dû subir plusieurs séries de chirurgie réparatrice intensive au niveau du torse et a depuis perdu ses forces pour continuer à travailler sur sa XJ-S Jaguar 1980 bien-aimée. L’équipe peut-elle l’aider à achever la restauration du véhicule qu’il ne pouvait supporter de vendre ?

L’équipe a également été chargée de reconstruire – ce qui s’est avéré être la rénovation la plus longue et la plus coûteuse de l’histoire de Car S.O.S., d’une camionnette de glace Batman Vauxhall Viva. Le véhicule était l’un des originaux d’une flotte appartenant à Roland Evans Senior, qui a commencé son entreprise familiale en 1958 à l’arrière d’une charrette tirée par des chevaux avec son fils Roland Junior à ses côtés. Depuis 2007, cette camionnette se trouve dans le jardin de la maison familiale et a besoin d’importantes réparations. L’équipe peut-elle redonner au véhicule sa gloire d’antan et contribuer à célébrer une entreprise qui a fonctionné pendant 70 ans ? Branchez-vous pour le savoir.

La saison 9 de Car S.O.S est diffusée sur National Geographic tous les jeudis à 20h, et commence par un épisode spécial prolongé le 11th Mars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *